Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

David Wilkerson, une dernière parole pour la France

Publié le par David Porter

David Wilkerson, une dernière parole pour la France

David Wilkerson : une dernière parole pour la France

Lors de son dernier passage en France à Sarcelles en 2007, David Wilkerson a parlé directement pour le futur de la France.

__________________

Le pasteur citait des raisons d’espérer pour la France. « La France est devenue très séculière, probablement autant que n’importe quel pays Européen. Mais je suis encouragé. C’est mon quatrième voyage en France et je suis encouragé de voir de nombreux jeunes pasteurs remplis d’espoir, de confiance, de foi et de zèle pour Dieu. Je suis plus encouragé qu’il y a 30 ans. »

Il se montre enthousiaste en parlant de la jeune génération dans le pays de Molière. « …il y a beaucoup de jeunes ouvriers et ils sont motivés. Ils sont plus en relation les uns aux autres par le biais d’Internet. Il y a beaucoup plus d’œuvres d’évangélisation et je ne ressens pas la compétition que j’ai pu connaître à mon époque. Ils n’ont pas peur. Je crois qu’il y a plus de foi qu’auparavant. Alors, je suis encouragé. Je crois qu’il y a un bon futur pour l’Eglise en France. »

Finalement, que pourriez-vous dire aux chrétiens Français ?

Il a fermé les yeux et a réfléchi assez longuement avant de finalement déclarer : « …garder la foi l’Eglise de Jésus Christ va gagner. Aucune fausse religion ne dominera et ne ravira les promesses de Dieu. L’Eglise de Jésus Christ prévaudra dans les derniers jours.

« Aucune autre religion … l’Islam ne s’emparera pas du monde. Gardez la foi, Dieu nous protégera. Dieu aime l’Eglise. Dieu aime son peuple. Il savait que tout cela allait arriver. Plus les temps seront difficiles, plus le corps de Christ se rapprochera, les chrétiens seront noués les uns aux autres. Je crois qu’il y aura un temps merveilleux quand nous serons liés, les barrières entre les dénominations disparaîtront, et tous ceux qui connaissent Christ seront attirés ensemble.

« Je ne vois que de l’espoir absolu—pas de désespoir. »

Commenter cet article